Accueil / Test / Test de The Last Of Us Part II – PS4

Test de The Last Of Us Part II – PS4

The Last Of Us Part II est enfin entre nos mains après des mois d'attente. Naughty Dog offre probablement son titre le plus ambitieux de sa carrière.
Good
  • Des décors réalistes et de toute beauté
  • Une narration et une mise en scène d'une immersion rarement atteinte
  • Un design sonore réussi
  • Les dialogues et l'évolution des personnages
  • Un scénario dur qui ne ménage pas le joueur
  • De nouveaux ennemis bien trouvés comme les "Stalkers" ("Rôdeurs" en français)
  • Un scénario extrêmement intelligent
Bad
  • Des longueurs un peu inutiles pour augmenter la durée de vie
  • Les ennemis humains parfois trop résistants pour être réalistes
  • Une boucle de gameplay un peu redondante parfois
8.5
Bon
Graphismes - 9.5
Narration - 9.5
Gameplay - 6.5
Bande-son - 8
Scénario - 9

Naughty Dog frappe encore fort avec la suite de son premier opus post-apocalyptique sorti en 2013, The Last Of Us Part II. Joel, star du premier chapitre, laisse désormais sa place à Ellie qui devient la nouvelle héroïne “badass” de l’aventure. Le jeu est finalement sorti après quelques reports, du crunch pour les développeurs et quelques polémiques malveillantes de joueurs n’aimant pas les choix scénaristiques de ce nouveau volet. L’industrie du jeu vidéo n’est décidément pas toujours clémente que ce soit côté joueurs ou développeurs, et c’est bien dommage. En tout cas, ce nouveau monument est maintenant disponible, et je vous dis ce que j’en ai pensé.

The Last Of Us Part II : la PS4 donne tout

La première chose qui frappe lorsque l’on commence The Last Of Us Part II, c’est forcément le visuel. On sent que le studio Naughty Dog est passé maître dans l’art du réalisme, après un Uncharted 4 très agréable à l’oeil notamment. La PS4 est sur le point de laisser sa place à sa progéniture, et ce nouveau jeu montre bien qu’on a atteint la fin d’une génération.

La végétation est très fournie et bluffante, le rendu de l’eau est magnifique, la gestion des animations n’a jamais été aussi naturelle, les expressions de visage sont remarquables de réalisme, et la gestion de la lumière est superbe. Bref, que demande le peuple ?

The Last Of Us Part II State Of Play 3

Vous l’aurez compris, pour ce qui est des graphismes, The Last Of Us Part II est une franche réussite qui fait honneur à cette fin de génération de consoles. La PS4 donne tout ce qu’elle a, tout en conservant une expérience fluide de bout en bout. Le simple fait de passer par dessus un obstacle tout en récupérant un objet posé sur celui-ci pendant l’animation de déplacement m’a personnellement bluffé. C’est idiot mais ça apporte souvent le sentiment qu’on “joue à une cinématique“, et c’est fort.

De même, les expressions faciales rendent les émotions si tangibles qu’on arrive très bien à imaginer ce que ressentent les protagonistes à chaque instant. Jamais le jeu vidéo n’avait autant flirté avec le cinéma par le passé. On se souvient d’un Red Dead Redemption 2 qui avait fait fort à ce niveau là déjà, mais TLOU Part II, de part ses animations plus agiles et organiques, monte encore le niveau d’un cran, à mon sens.

Une narration cinéma de haute volée

The Last Of Us, c’est de très beaux graphismes certes, mais c’est aussi une narration de très haute volée. Le titre brille, comme son prédécesseur, de dialogues très bien écrits, et de personnages profonds. C’est là, je trouve, l’intérêt numéro 1 de cette saga. On a toujours du mal à poser la manette pour faire une pause, tant on a envie d’en savoir plus sur le devenir des protagonistes. La mise en scène est réussie et les cinématiques sont directement intégrées au gameplay en plan séquence, ce qui est, de nos jours, monnaie courante. Le jeu brille toujours lors de ses événements scriptées, souvent surprenant et inattendus mais toujours bien réalisés.

De plus, la narration environnementale est soignée. On trouve ça et là, pleins de notes et lettres laissées par d’anciens survivants qui donne des indices sur les lieux et le destin qui leur a été réservé. Les environnements sont souvent plus spacieux que dans le premier opus. L’exploration est donc encore plus récompensée que par le passé, car de nombreuses zones sont optionnelles et offre malgré tout, du “loot” et du “lore” supplémentaire pour agrémenter l’expérience générale.

the last of us part 2 trailer e3

Quid de l’évolution du gameplay ?

Pour ce qui est du gameplay lui-même, on reste sur la même lancée que le premier opus. On retrouve le système de craft, de couverture et de loot et à peu près les mêmes armes. Cependant, The Last Of Us Part II propose des améliorations. Notamment au niveau du personnage qui peut débloquer des petits arbres de compétences en trouvant des magazines cachés à certains endroits. Nous avons donc la possibilité d’améliorer les armes, les compétences et l’équipement.

De plus, Ellie est plus agile que l’était Joel dans le premier volet. Grimper et profiter de la verticalité des niveaux est bien plus simple qu’avant. Elle peut dorénavant ramper au sol pour se cacher sous des voitures ou pour passer dans des espaces très réduits. Elle peut également utiliser des cordes afin de monter ou descendre en rappel, mais aussi pour se balancer et atteindre des endroits normalement inaccessibles.

En terme de difficulté, le jeu offre toujours autant de challenge. Cependant le jeu fait preuve d’une accessibilité exemplaire, de par ses 60 options disponibles. De plus, les modes de difficulté sont nombreux et pourront répondre à tous les besoins et/ou envies.

Malgré tout, le boucle de gameplay est parfois redondante : grimper, looter, crafter, tuer, et on recommence. Fort heureusement, le scénario et la mise en scène sont suffisamment maîtrisés pour que l’on se sente en permanence impliqué dans le jeu.

Que dire de l’IA dans The Last Of Us Part II ?

The Last Of Us Part II State Of Play 2

Puisqu’on parle de difficulté, j’aimerais évoquer l’IA des ennemis. Les infectés n’ont pas vraiment évolués, même si on a quand même le plaisir de rencontrer de nouveaux types. Petit big-up pour les stalkers (rôdeurs) notamment, qui sont très bien pensés je trouve, et qui font preuve d’une étonnante stratégie qui rend les affrontements intéressants. Pour ce qui est des humains, ils sont plutôt intelligents. Ils regardent autour d’eux comme de vrais girouettes, sont capables de regarder derrière eux sans prévenir, et repère Ellie relativement facilement. Il faut donc bien s’accroupir voir ramper dans la végétation pour éviter de se faire voir. Cela donne une vraie sensation de réalisme et rend les séquences d’infiltration assez délicates. Foncer dans le tas ne vous aidera pas, à moins d’être très bien équipée.

Pour résumer, on est donc sur un gameplay dans la continuité directe du premier, mais avec des améliorations qui rendent le titre plus fluide et léger à prendre en main. Cependant si vous êtes un habitué du premier opus, vous n’aurez pas de grande surprise à ce sujet.

Une bande son discrète mais toujours efficace

La BO du jeu est, à l’image du premier opus, très inspirée. Elle colle toujours aussi bien à l’univers dépeint par Naughty Dog. Il m’a semblé cependant que la musique est peut être plus discrète que dans TLOU premier du nom. La guitare est toujours centrale et même très présente dans l’aventure puisque les personnages sont capables d’en jouer plusieurs fois au cours du jeu. Cet instrument est définitivement un des emblèmes de la série.

La bande son du titre est donc discrète mais toujours là quand il faut. Sa discrétion permet d’insister sur le côté post-apocalyptique de l’univers, avec ses terres désolées. D’autre part, son côté mélancolique rend certaines séquences émotionnelles grandioses.

Pour ce qui est du sound-design, c’est également très bien pensé. Les bruits ambiants nous maintiennent aux aguets et sont bien répartis dans l’espace.

Des écarts scénaristiques peu utiles

Le jeu n’est cependant pas exempt de défauts. J’ai retrouvé notamment les frustrations que j’avais eu dans le premier épisode. La première vient du fait que la progression du titre est parfois composée de séquences inutilement longues qui sont là simplement pour augmenter la durée de vie du jeu.

Vous savez, le fameux coup du : “oh mince la porte est fermée, et il faut activer le générateur”. En arrivant au dit générateur on a le droit au très connu “oh mince, il n’y a plus de jus dans le générateur, il va falloir aller chercher de l’essence quelque part”. On se dirige alors à l’autre bout de la map pour, au bout d’une heure ou deux, trouver la fameuse jerrycan. Et là : “oh mince, elle est vide, peut être que dans le bâtiment à côté il en reste encore ?”.

the last of us part II

Bref vous avez compris l’idée. Je n’en peux plus de ces séquences personnellement. Alors oui elles sont une occasion de pousser davantage à l’exploration de l’univers, pourquoi pas. Mais elles sont surtout là pour ajouter 5-6 heures de durée de vie en plus à l’ensemble, pour pouvoir affirmer à l’E3 que “oui, notre jeu est plus long que le premier, lol”. Cela m’énerve un peu je l’avoue, mais peut être est-ce subjectif. J’aurais voulu que le jeu se termine en 15h au lieu de 25h environ en gardant seulement toutes les séquences qui ont vraiment une valeur scénaristique et émotionnelle forte. Puisque c’est là que la licence brille le plus au final.

Je suis mort, j’ai rien pu faire…

Mon autre grande frustration vient des affrontements. En particulier contre les claqueurs, frustration que j’avais déjà dans le premier opus. Si un claqueur s’approche un peu trop près, on meurt. S’il arrive par derrière sans qu’on le voit, c’est terminé, sans avoir eu le temps de réagir. Je trouve ça extrêmement frustrant de devoir accepter le fait “qu’un infecté qui vous attrape, vous pouvez vous en débarrasser, mais un claqueur c’est non, c’est comme ça, c’est magique”. C’est là encore très subjectif j’imagine, mais ça fait parti des petites choses que je n’aime pas dans The Last Of Us.

L’autre part des affrontements qui me frustre est contre les humains. Je trouve tout simplement anormal, en difficulté moyenne notamment, qu’un ennemi continue de combattre miraculeusement après s’être pris deux balles au niveau de la tête et des épaules et une flèche dans la jambe. Alors que lorsque ça nous arrive à nous, on meurt bien comme il faut. Cela n’arrive pas tout le temps heureusement, mais un peu trop à mon goût. Je suppose que c’est pour vivement encourager l’infiltration. Mais ça amène aussi parfois à des situations de morts frustrantes.

The Last Of Us Part II : En conclusion

Le nouveau AAA de Naughty Dog, The Last Of Us Part II est donc, comme on a pu le voir, un excellent jeu. Les seuls reproches que j’ai à lui faire proviennent de quelques affrontements un peu frustrants parfois, et de certains écarts dans la trame principale que je trouve longs et peu intéressants (trouver de l’essence à l’autre bout de la map pour ouvrir une porte par exemple). La boucle de gameplay est également parfois un peu redondante. En dehors de ces possibles améliorations, j’ai passé un excellent moment à m’émerveiller sur les graphismes, et à passer par toutes sortes d’émotions fortes en suivant le scénario qui surprend beaucoup. L’histoire est d’une intelligence incroyable avec deux points de vues forts que le destin finit par faire converger. Certains joueurs se révolteront c’est sûr, mais au final, en terme d’expérience de jeu et en terme de messages délivrés, le titre est très marquant. Il en résulte un très bon jeu qui m’a beaucoup fait réfléchir. Je le considère d’ailleurs bien supérieur au premier sur de nombreux points même si celui-ci reste excellent.

David Zen
Rédigé par
Passionné depuis la tendre enfance, je suis anti-guerre des consoles. Je joue sur tous les supports (même la VR) et tous les styles de jeux, avec une préférence pour ceux qui ont une histoire à raconter. Mes licences phares sont entre autres Bioshock, Rayman, Zelda et Half-Life.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

EN DIRECT
OFFLINE
Advertisment ad adsense adlogger